Nos éleveurs

Angèle Grégoire et Jean Martin

Volailles d’Angèle

Les Volailles d’Angèle de Saint-Esprit proposent une grande variété de découpes de volailles et de repas prêts-à-manger. Les installations comprennent aussi un fumoir pour offrir une gamme de produits fumés.

« Je suis comme un laboratoire ambulant, à tous les mois, j’essaie de sortir un nouveau produit. »

– Angèle

Chow Mein au dindon

Ferme au fil des saisons

Jean et Pierre-Alain Provost

La ferme de Jean et Pierre-Alain Provost s’est construite au fil des saisons. Une histoire d’amour qui prend aujourd’hui la forme de  486 hectares de terre pour l’ensemble de l’entreprise familiale. Les Provost font de la grande culture et de l’élevage de volailles, dont trois poulaillers de dindons.

Les enjeux sont nombreux, les exigences accrues, mais bien la relève est là et les copropriétaires sont convaincus que devant les demandes du marché il faut s’adapter.

« C’est certain que le client a toujours raison. Nous avons la chance d’avoir un marché fermé et protégé, mais on ne doit pas oublier qu’il faut être à l’écoute des besoins des transformateurs et répondre à ceux des consommateurs. »

- Pierre-Alain Provost

Dindon à la ratatouille en papillotes

Jennifer, Brian et Jessica Paquet

Fermes avicoles Paquet

Jennifer et Jessica Paquet sont propriétaires de quatre poulaillers des Fermes Brian Paquet Inc. à Valcartier. Elles dirigent aussi avec leur père Brian les Fermes avicoles Paquet.

« Nous voyons le potentiel d’expansion et d’amélioration. Faire ce qu’on aime, ça change tout! »

– Les sœurs Paquet

Brochettes de dindon du Québec à l'asiatique

La famille Shannon-McCartney

Ferme KDEM

Un morceau de l’histoire du Québec repose sur les trois fermes des McCartney à Saint-Gabriel-de-Valcartier. Cette famille d’origine irlandaise fait de l’élevage de dindons une vraie tradition de famille.

Suivant l’exemple du grand-père, qui élevait dans les années 40 des dindons à l’air libre pour la période des fêtes, cette famille gère aujourd’hui trois fermes de dindons et produit 1 million de kilos de dinde par année.

Leur secret : la gestion et le savoir-faire. La famille Shannon-McCartney a su mettre au profil de l’entreprise familiale des études universitaires aussi poussées que diverses.

«Ce qui nous distingue, c’est la qualité de notre gestion : mes parents ont réussi à maintenir nos entreprises en bonne santé financière».

- Lucas McCartney

Ragoût de dindon savoureux et riche à la Guinness

Marco Poirier

Ferme Marco Poirier

Bien qu’élevé au sein d’une famille du milieu agricole, Marco Poirier est le premier à s’être lancé dans l’élevage de dindons. Son implication, le souci du détail et le grand soin qu’il prend de ses oiseaux aux moments clés de l’élevage font la réputation de sa ferme familiale.

Ici, c’est une entreprise de famille, où l’entre-aide et l’amour pour le bien-être des bêtes sont la pierre angulaire d’une belle production structurée de 18,000 oiseaux par année. 

« La santé, le bien-être des animaux, cela vient en premier. Sinon, par la suite, le troupeau va traîner de la patte. En bref, c’est comme pour des enfants, il lui faut de l’amour ! »

- Virginie Lussier

Cuisses de dindon avec enrobage au café

Michaël Boulay et Teresa Fuoco

Volailles aux grains dorés

La ferme des Boulay-Fuoco est l’une des exploitations familiales québécoises qui ont relevé le défi avec brio de transformer et de commercialiser leurs produits dans leur propre boutique.

« Nous sommes constamment à l’écoute des clients, de leurs besoins, désirs et commentaires et à l’affût des tendances culinaires. » 

- Michaël 

Soupe d'automne avec boulettes

OTTO AESCHLIMANN ET SA RELÈVE

Ferme Victoire

Otto et Irène Aeschlimann ont quitté la Suisse il y a 45 ans pour s’installer au Canada. Ils ont découvert l’élevage de dindons à leur arrivée et n’ont cessé, avec leurs enfants Manuel et Céline, d’accumuler des connaissances, de voyager, d’apprendre, d’innover pour devenir meilleurs. Une grande ouverture d’esprit, un caractère entreprenant, et une curiosité sans frontière sont la marque de fabrique de cette famille d’éleveurs de la Montérégie.

« Avant de s’investir à fond à la ferme, on va toujours ailleurs pour voir si tout est bien fait ici. Tu reviens avec de nouvelles idées parce que quand tu es dans ta routine, tu ne vois pas toujours clair. »

Dindon aromatisé à la moutarde d'agrumes

Pascal et Sylvain Choquette

Abattoir Choquette

Abattoir Choquette est une entreprise familiale de troisième génération spécialisée dans l’élevage et l’abattage de dindons.

« Nous préférons rester un petit abattoir mais bien exécuter chacun des volets de notre entreprise. Nous avons soifs de défis. Nous souhaitons développer davantage notre commerce de détail. »

- Les frères Choquette

Ailes de dindon caramélisées

Sylvie Sansoucy et Krystel Mathieu

Volailles S. Mathieu inc.

Cette entreprise fait partie des fermes pionnières concernant l'élevage de dindons sans antibiotiques, une approche en expansion dans la province.

"Je n'ai jamais envisagé faire autre chose depuis la première journée où mon père m'a amenée dans un poulailler. Ce fut un coup de foudre"

-Krystel

Salade de dindon aux fruits

Véronique Racine et Pascal Brosseau

Ferme Avibross

Véronique Racine et Pascal Brosseau se sont lancés en aviculture en 2008. Leur regard neuf et leur détermination leur ont permis de se tailler une niche bien à eux.

« Le marché du dindon ne se limite plus qu’à la période de Noël ou de l’Action de grâce. »

Burgers au dindon du Québec avec havarti et aneth

Yves et Jason Roberge

Jean-Guy Houde & Fils inc.

Yves avait à peine 22 ans quand son beau-père Jean-Guy lui a appris les rouages du métier d’aviculteur. Aujourd’hui, il semble indéniablement reconnaissant de la méthodologie de travail que lui a inculqué cet homme.  Ce souci du travail bien fait, Yves l’a aussi transmis à son fils Jason qui reprend tranquillement les rênes de l’entreprise.

«J’avais le plus rigoureux des professeurs!» 

- Yves

Cuisses de dindon tandouri